Pinocchio, le conte musical

Une mise en scène riche et délirante de Guillaume Bouchède et une troupe brillante font de ce Pinocchio au Théâtre des Variétés une belle et indéniable réussite !

DSC_4503b
Soyons honnêtes : notre connaissance de ce personnage en bois, accro aux mensonges ayant pour effet d’allonger son nez, et manquant finir dans le vente d’une baleine, nous la devons plus à Disney qu’à l’écrivain italien Carlo Collodi, pourtant à l’origine de sa naissance en 1881. Peu importe : Pinocchio est passée dans l’imaginaire collectif à destination des enfants, quand bien même, les aventures du pantin en bois qui finit par prendre une apparence humaine sont, par de nombreux aspects, assez traumatisantes.

Sur la scène des Variétés, les angoisses nous ont été totalement épargnées. Le récit, fidèle dans sa trame, est avant tout désopilant. L’accent est mis sur les caractéristiques drôles ou touchantes des personnages par une mise en scène parfaitement pensée, présentant des personnages irrésistibles, avec un double niveau de lecture, ingrédient indispensable au succès d’un spectacle pour tous les âges. L’interprétation parfaite et les innombrables facéties gardent en éveil l’attention des plus jeunes tandis que les dialogues, travaillés et savoureux, sont autant de clins d’œil adressés aux adultes, pendant que les lyrics, parfaitement agréables, ne laissent personne indifférent. L’on se demande alors qui, des grands ou des petits, s’amusent le plus.

Une troupe idéale d’acteurs, chanteurs, danseurs a été réunie pour donner vie à cette belle construction d’une énergie remarquable. Laura Bensimon est une fée haute en couleur (bleu !), parfaite en femme fofolle et fatale. Face à elle, Pablo Cherrey-Iturralde, tout en souplesse et en finesse, interprète avec beaucoup d’élégance le rôle titre. Thomas Ronzeau est un croustillant Mangefeu, qui fait dans la caricature….avec beaucoup de subtilité tandis que Pierre Reggiani joue un Geppetto, plus vrai que nature et fort touchant. Nicolas Soulié incarne avec justesse le grillon ami et protecteur, redresseur de torts. Nous retrouvons en duo l’excellente Juliette Béchu en Renard rusé et aguichant face à Simon Heulle en Chat et Maître Cerise, offrant au passage, un aperçu de ses talents d’artiste pole dancer. Marine Llado est une étourdissante La Mèche tandis qu’Ines Valarcher et Adrian Conquet démontrent dans plusieurs rôles leurs qualités de comédiens et de circassiens.

Parfaitement distrayant, on ne peut imaginer, pour un jeune public, meilleure manière de découvrir l’univers du spectacle musical que ce Pinocchio, armé pour séduire et enchanter le plus grand nombre.

Texte et photo : Philippe Escalier

Théâtre des Variétés
7, boulevard Montmartre 75002 Paris
Horaires et réservations sur : https://www.theatre-des-varietes.fr/
01 42 33 09 92

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article, publié dans Comédie, Comédie musicale, Spectacle musical, Spectacle vivant, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s