Éric TRAONOUEZ

En 2008, à Taïwan, Éric Traonouez est devenu le premier
champion du monde français en patinage artistique sur roulettes. Interview d’un
sportif inconditionnel du roller depuis son enfance, arrivé à moins de trente
ans au sommet de son art et qui s’apprête à se consacrer maintenant à d’autres
activités.

 

Comment tout a
commencé ?

Un peu par hasard, quand j’étais gamin, grâce à mon école.
J’ai essayé et j’ai bien accroché. Un entraîneur m’a remarqué et m’a pris sous
son aile. Un an après, à dix ans, j’étais champion de France. Très investi,
très souple, j’ai beaucoup travaillé (quatre fois par semaine, deux heures
d’entraînement accompagnées d’une préparation physique vraiment intense) et ma
progression a été constante.

 

N’avez-vous jamais
hésité avec le patin à glace ?

Le patinage sur glace ne m’a pas attiré au départ. La glace
est un sport qui coûte très cher et qui demande de très gros sacrifices,
notamment pour les entraînements. J’avais envie d’un sport un peu plus
accessible !

 

Le in-line est une
discipline très récente ?

Oui, quand j’ai arrêté le quad (un patin à quatre roues) en
2002 pour faire un break, ont été organisés en Allemagne les premiers
championnats du monde de in-line (patin avec trois roues alignées). J’ai trouvé
le in-line rigolo. La fédération m’a offert un équipement pour que je le teste
et j’ai beaucoup aimé. Après quatre années sans patiner, j’ai repris en 2006
avec le in-line et j’ai fini cette année-là champion d’Europe et troisième au
championnat du monde. Deux ans après, je termine premier dans les deux
compétitions !

 

Pouvez-vous nous
raconter un bon et un mauvais souvenir ?

Un mauvais souvenir : j’avais dix-neuf ans et le
passage de junior à senior s’est accompagné d’une année vraiment terrible. En
senior, le niveau est sensiblement différent. J’ai un peu perdu pied et il m’a
fallu un an de préparation pour rattraper ce retard.

J’ai eu au moins deux très bons souvenirs. Le premier, mes
derniers championnats de France en quad en 2002 pendant lesquels j’ai retrouvé
mon ancien entraîneur et où j’ai fait un programme parfait devant ma famille
venue pour la première fois me voir patiner en compétition. Le second (c’est le
meilleur), c’était il y a quelques semaines, en championnat du monde à Taïwan.
Moment inoubliable quand j’ai compris que j’étais devenu champion du monde en
voyant le petit 1 s’afficher sur l’écran devant mon nom.

 

Tous les pays sont
présents dans ces compétitions ?

Non, certains pays ne sont pas représentés comme la Russie,
par exemple, tellement focalisée « glace » qu’elle ignore les autres
disciplines sœurs. Au Canada, c’est un peu pareil, il fait froid, ils font de
la glace. En Europe, tous les pays sont représentés (notamment l’Italie qui a
toujours un peu dominé ce sport), mais aussi les pays d’Amérique du Sud, les
États-Unis, les pays asiatiques, mais aussi d’autres comme l’Iran et l’Irak.

 

Dans quelques mois,
quand la compétition sera terminée pour vous, comment cela va-t-il se
passer ? Vous allez entraîner ?

Devenir entraîneur ne m’attire pas du tout ! J’irai
voir les autres en compétition, je donnerai des galas et surtout je vais faire
autre chose. Pendant sept ans, j’ai été prof de fitness et là aussi, j’ai tout
arrêté pour me consacrer à mon activité d’intermittent du spectacle comme chanteur,
danseur et comédien.

 

Cela se passe
bien ?

Oui, j’ai joué dernièrement dans un opéra pour enfants, L’Arche de Noé, au théâtre des
Champs-Élysées. Je passe des castings pour les comédies musicales, même si
cette activité a ralenti du fait de la crise. À côté de ça, je suis assistant
de prod sur des émissions télé, figurant dans des films, danseur dans des clips
vidéo. Là aussi on peut dire que ça roule !

Photo Fred Leschallier

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Interviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s