ADRIAN CONQUET

Dans Impudique d’Arnaud Devolontat qu’il a joué à Paris durant quatre mois, on pouvait découvrir un acteur tout en retenue, doué pour le théâtre, le chant et l’expression corporelle. Rencontre avec un jeune homme réservé, capable de s’exprimer dans tous les domaines du spectacle vivant et tourné avant tout vers les autres.

« Je n’ai jamais vraiment pris de cours, ni de théâtre ni de chant. Je suis un autodidacte ayant acquis ses techniques sur le tas. » Avec ces quelques mots, Adrian Conquet nous prouve, si besoin était, que la scène reste bien le meilleur des maîtres. Tout en reconnaissant dans la foulée qu’enrichir ses compétences reste un objectif essentiel.

Pour ce Perpignanais de vingt-quatre ans, tout commence après le bac. Sa licence de sport est interrompue par une peine de cœur qui manque de le jeter dans les bras de l’armée. Il résiste (fort heureusement) et un concours de chant lui permet, par le fait du hasard, d’intégrer une troupe pour jouer dans Les Dix Commandements. Dans la foulée, il fera une rencontre marquante, celle de l’auteur et metteur en scène Arnaud Devolontat, fondateur en 1994 de la Compagnie du théâtre d’art. Être membre d’une troupe pluridisciplinaire vouée au théâtre musical ne pouvait que séduire Adrian Conquet, toujours mû par un désir de découvrir et d’apprendre tout en variant les styles et les genres.

On serait bien tenté d’écrire ici que son charme est unique (ses photos comme ses performances d’acteur peuvent en témoigner) ! Mais ce serait oublier qu’il a un frère jumeau lui ressemblant comme deux gouttes d’eau. Avec Joris, Adrian partage la même apparence mais aussi un goût prononcé pour la scène. L’un et l’autre font partie de la Compagnie du théâtre d’art et jouent dans les spectacles du Syppox Théâtre à Argelès-sur-Mer. Là, au sein d’une toute nouvelle structure pouvant accueillir un millier de personnes, sur une scène ouverte, ils interprètent les plus grandes comédies musicales sans qu’on les reconnaisse forcément, leur gémellité étant moins évidente sous des costumes de scène.

La saison estivale 2009 commence dans les jours à venir. Quatre mois de répétitions intenses suivies de représentations entre avril et septembre durant lesquelles, deux soirs par semaine, Adrian se mettra dans la peau de Simba (Le Roi Lion), prendra ses habits de danseur pour Chicago, Cats et Grease, participera à la création de L’Ours’eau et d’Ederlezy sur le thème du cirque et des Gitans. Cette expérience artistique lui permettant de jouer un large répertoire musical, depuis le rôle principal jusqu’à un figurant, elle le passionne tout en lui assurant d’être sur scène durant plusieurs mois d’affilée.

Sa formation sportive est un atout important. Adrian explique : « J’ai toujours fait des activités physiques, ce qui m’a aidé à bien connaître et maîtriser mon corps. Beaucoup de judo et de sports de combat comme le taekwondo, de la gym (notamment pour gagner un peu de souplesse), du badminton, toujours très physique malgré ce que l’on croit parfois ! J’ai aussi travaillé au sein d’une troupe de rue avec laquelle je suis allé faire des combats d’épée, des échasses et de la jonglerie en Allemagne. Enfin, pour L’Ours’eau, j’ai commencé à prendre des cours d’acrobatie à Paris. Tout m’intéresse dans le spectacle vivant, je veux pouvoir toucher à un maximum de choses. » Et d’ajouter en souriant : « Il est impossible que je sois un jour rassasié ou blasé par ce métier ! » Parmi les domaines encore inexplorés figure le cinéma, qu’Adrian regarde avec les yeux de Chimène en attendant son heure. Pour patienter, et comme si ce qu’il faisait ne suffisait pas, il prend des cours de piano, de flute traversière et compose pour son plaisir des ballades un peu mélancoliques.

Que ce soit avec l’équipe du Syppox Théâtre ou celle d’Arnaud Devolontat, Adrian Conquet se dit heureux de travailler dans un contexte serein et agréable : « J’ai besoin d’évoluer dans un climat de confiance et d’amitié. Je sais bien que ça n’existe pas partout mais c’est ce que j’ai trouvé jusqu’à présent et ce dont j’ai besoin pour m’épanouir. »

La prochaine occasion donnée aux Parisiens de croiser Adrian (en compagnie cette fois de son jumeau) sera offerte dans quelques jours par le Comptoir du Marais qui organise dans ses murs une exposition de vingt-deux photos de Jean-Baptiste Huong sur le thème de la cigarette. Toujours passionné par l’image, ce photographe a fait des études cinématographiques dans les années 90 avant d’exercer dans l’audiovisuel le métier de monteur-réalisateur. L’envie de produire des images lui fera reprendre un très vieux Canon pour continuer à exercer un œil toujours neuf, vif et émerveillé.

À propos de « The Smoke Exposition », le photographe nous a dit quelques mots : « C’est avant tout le goût du cinéma et des portraits de l’époque des grandes stars d’Hollywood (Louise Brooks, Bette Davis, Marlene Dietrich, Humphrey Bogart, Clark Gable, Marilyn Monroe…) qui m’a donné envie de réaliser ces clichés. Avec ce projet, j’ai souhaité donner un aspect moins dramatique, moins nocif, plus poétique, plus glamour au fait de fumer. Il ne s’agit pas de faire l’apologie de la cigarette mais bien de révéler des émotions et des attitudes liées à son usage. J’ai voulu que chacun de mes modèles apporte davantage qu’une simple pose et enrichisse ces photos de sa personnalité. Venant de divers horizons, tous ont accepté de dévoiler un peu de leur intimité, donnant ainsi cette atmosphère toute particulière qui, je l’espère, touchera les visiteurs. »

 « The Smoke Exposition » sera pour nous l’occasion de découvrir le travail raffiné de Jean-Baptiste Huong tout en retrouvant Adrian Conquet qui pourra, dès lors, prétendre au double titre de comédien-modèle !

 

 « The Smoke Exposition »

Comptoir du Marais du 20 janvier au 8 février 2009

18, rue de Moussy 75004 Paris

01 42 74 06 06

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Portraits. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s