Virility, le nouveau livre de Fred Goudon

 

Le lien étroit qui lie le photographe à Sensitif (http://www.sensitif.fr) et à ses lecteurs fait qu’il nous a donné la primeur des
photos de son nouveau livre et de l’interview qui suivent pour la sortie de Virility.

 Les 180 pages de
photos de Virility ont été faites
quand ?

Dans leur grande majorité en 2007, en début d’année, lors d’un
voyage autour du monde et pendant un périple qui a duré les deux mois de l’été
dans le sud de la France, une dizaine d’étapes entre Biarritz et Cannes.

 Pourrais-tu nous
citer deux photos qui sont plus importantes à tes yeux ?

Il y a une photo qui me touche beaucoup, c’est celle de
Baptiste (les lecteurs le connaissent car il a fait la couv de Sensitif en juillet 2007), je ne saurais
pas vraiment expliquer pourquoi ; ce qui est sûr, c’est que cette image me
procure une réelle émotion.

Et puis il y a la photo de Gilles (Marini) sous la douche.
Quand en décembre 2007 il a su qu’il allait faire le film Sex in the City, il savait qu’il aurait une scène sous la douche et
il m’a demandé de faire quelques images pour se sentir à l’aise avec ça. On a
fait une séance à l’hôtel 3.14 à Cannes et pris beaucoup de photos, c’était une
espèce de répétition. Par la suite, Gilles m’a dit qu’il avait en quelque sorte
recréé notre séance au moment où il était nu sous sa douche devant toute l’équipe
du film, pour la « fameuse » scène, et que cela l’avait aidé
effectivement !

 Certaines photos
ont-elles été faites dans un cadre surprenant ?

Pendant ma tournée dans le sud de la France, je suis allé à
la rencontre des modèles, chez eux. Chaque fois pour moi, c’était une surprise
de les découvrir dans leur environnement. Je voulais les photographier de
manière intimiste et naturelle, dans leur contexte, le matin en prenant le café
ou en sortant de leur salle de bains. J’avais très envie de ce côté reportage.

 As-tu déjà dit à un
modèle qu’il n’était pas assez viril ?

Oui ! (Rires.)
J’avoue que parfois le côté métrosexuel, sourcils et corps épilés, etc.,
devient un peu contrariant pour la création d’une image… disons que ça manque
un peu de naturel. J’assume mon goût pour le côté masculin, Virility n’est pas un titre choisi par
hasard ! Du reste, il faut aussi savoir prendre les gens tels qu’ils sont et
ce qui compte, c’est le résultat final en photo.

 Comment s’organise
une journée de travail type de Fred Goudon ?

(En imitant Claude
François.)
Je me lève et je te bouscule (rires)… C’est beaucoup de courriels, beaucoup de rencontres avec
des modèles, des contacts, beaucoup de photos.

Et quand tu ne bosses
pas, où aimes-tu sortir ?

C’est simple, j’aime bien les petits restos des Abbesses,
aller au spectacle de temps en temps et puis, les soirs de rugby, faire la
tournée des pubs !

Propos recueillis par Philippe Escalier pour le numéro de septembre 2008 de Sensitif (www.sensitif.fr)

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Interviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s