Parsifal à Bastille

 

 

Très attendue, la nouvelle production du dernier opéra de Richard Wagner commencera mardi 4 mars 2008 à l’Opéra Bastille.

 

Plutôt irréprochable sur le plan vocal (Waltraud Meier interprète Kundry tandis que le rôle titre est confié à Christoph Ventris) et musical (Hartmut Haenchen dirige, inspiré, les chœurs et l’orchestre de l’Opéra de Paris), le Parsifal du Polonais Krzysztof Warlikowski est tout sauf indiscutable. Si son deuxième acte parvient à sauver les meubles avec la superbe scène (très Cotton Club) des Filles-Fleurs, son premier acte est un meli-mélo d’idées trop nombreuses et parfois inappropriées et son troisième acte atteint des sommets. Kundry couchée dans des poireaux, nous avons eu droit à une version « Liebig » de Wagner. C’est le bouquet…mais de légumes ! Ce sera toujours pour moi un mystère que de comprendre pourquoi les metteurs en scène (souvent dépassés par la grandeur de la musique) mettent autant d’acharnement à venir enlaidir ce qui est sublime.

À noter que le court extrait d’Allemagne année zéro en noir et blanc de Rossellini diffusé avant le début du troisième acte (et pour quelle raison ?) a suscité des remous dans l’assistance. Ils ont provoqué, à leur tour, une intervention publique de Gérard Mortier. De ce fait, aucun salut n’a eu lieu à la suite de cette générale dont je suis ressorti avec ce sentiment amer que c’était bien les mises en scène comme celle que je venais de voir qui m’interdisaient d’aller à l’opéra aussi souvent que je le souhaitais.

 

Philippe Escalier

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s