L’Ami

Un acteur et un texte ponctué de quelques extraits musicaux et voilà le spectateur embarqué, en toute simplicité, dans une histoire extraordinaire, donnant naissance à un formidable moment de théâtre. Cette histoire d’ange nous laisse sur un nuage !

 

On peut le voir, voilà qui l’étonne ! Pour s’en convaincre, à peine arrivé sur scène il demande aux spectateurs de lui faire un signe. Cet homme est un ange, un vrai, tombé du Ciel, venu raconter comment le Tout Puissant a organisé, une fois l’univers créé, une compagnie d’archanges chargés de la gestion des affaires courantes. L’un est responsable des étoiles, tel autre de la paix, un troisième à l’accent marseillais hérite…du soleil. Le frère de Cupidon, Célestin et son inséparable ami Ermogène ont été oublié dans la divine distribution. À titre de compensation, le premier se voit confier une trompette destinée distraire les étoiles, le second devient dépositaire d’une poignée de graines à éparpiller dans le cosmos, une fois tous les millénaires. Forcément peu enthousiastes, les deux amis, par pure espièglerie, vont si bien faire que, par pur hasard, ils créent l’Amitié, une valeur sure, venant du coup, contrarier l’influence de Cupidon, réclamé par tous mais dont les flèches, puissantes, sont souvent de courte durée. 

 

Ce texte simple et beau d’Emmanuel Vacca, léger comme une plume, rempli de facéties, joue sur la comparaison entre amour et amitié, avec le Créateur adepte de du déhanchement, en arrière plan. On retrouve l’esprit humain dépeint avec une poésie au ton parfois mordant, le tout enveloppé dans une infinie bienveillance. On sourit, on rit souvent en suivant le comédien qui, comme nul autre, sait captiver son auditoire. Accompagné de Julien Grange faisant quelques courtes apparitions, il se fait mime, danseur et clown avec une sidérante facilité, apportant la démonstration que l’on peut réaliser un magnifique spectacle avec très peu de moyens pour peu que le talent soit au rendez-vous. Et du talent, Emmanuel Vacca en a à profusion !

 

Philippe Escalier

www.sensitif.fr

 

Le Ranelagh : 5 rue des Vignes 75016 Paris M° La Muette – du mardi au samedi à 21h & dimanche à 17h – 01 42 88 64 44

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Spectacle vivant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Ami

  1. Gawlikowski dit :

    Cher Philippe,Merci de ce blog passionnant. Habitant au pays d\’Ubu, (re)découvrir la Vie Parisienne par vos yeux m\’enchante et me motive à quitter Chopin pour Offenbach.Amicalement,Marie

  2. Emma dit :

    coucou. J\’aime beaucoup tes chroniques si bien écrites, et ta manière d\’analyser les spectacles, tout en finesse et en profondeur.Seulement tu me laisses un goût de regret, car ta critique est très incitative, mais voilà je ne peux pas voir le spectacle en question. Enfin, c\’est presque comme si j\’y étais. Bonne journée Emma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s