Marie-Antoinette

Des troubles à l’ordre public et une actualité très « Marie-Antoinette », il ne nous en fallait pas davantage pour imaginer un entretien avec la dernière Reine de France.

 

 

Majesté, aujourd’hui, les banlieues s’enflamment. Croyez-vous à un retour de la révolution ?

 

Versailles s’y est mis aussi ? Vous savez, vos histoires de banlieue ressemblent à une balade de santé par rapport à ce que j’ai vécu. J’aurais aimé qu’à mon époque, on se contentât de bruler des carrosses !  

 

Votre vie a été un chemin de croix !

 

Vous pouvez le dire, de la plus horrible espèce. La frivolité de ma jeunesse a été payée au prix fort !

 

Mais aujourd’hui, miracle ! On vient de fêter le 250éme anniversaire de votre naissance, on écrit des tas de livres sur vous, des articles, (des interviews !), une américaine produit un film dont vous êtes l’héroïne, vous voilà à la mode !

 

Une américaine…j’ai très peur…..Dire que je trouvais curieux de nous lancer dans la guerre d’indépendance. Ils sont toujours aussi… mal dégrossis ?

 

Plus que jamais ! Mais parlons de vous. Il est surprenant de constater que vous avez été largement victime des rumeurs en tous genres, de libelles remplis de propos orduriers imaginables aujourd’hui. Finalement, vous avez été la première princesse, pourchassée par la presse, quelle modernité !

 

Je m’en serais bien passé ! On a tout dit sur moi, y compris que j’avais couché avec mon fils ! C’était une vraie chasse à courre, on m’a livré aux chiens ! Mais vous savez, même si je n’ai jamais eu la tête politique, je puis vous dire (et vous ne l’ignorez pas) que les peuples ont toujours besoin de boucs émissaires. Nous sommes, Louis et moi, tombés au plus mauvais moment : une situation économique terrible, un royaume très endetté, il fallait tout réformer et nous n’étions pas armés pour cela. Au surplus, très mal entourés et noyés par les égoïsmes et les corporatismes de toutes sortes.

 

Voilà bien une chose qui n’a pas changé ! Réformer dites-vous, mais vous étiez contre-révolutionnaire !

 

Naturellement, c’est mon métier qui voulait ça ! Il fallait bien que je sois plus royaliste que le Roi, faible et quasiment dépressif avant la Révolution ! Je voulais transmettre une couronne intacte à mon fils, sans faire couler le sang dont nos successeurs, eux, n’ont pas été avares, tout en bénéficiant d’une bonne presse ! Mais réformer oui, il le fallait. Depuis ma mort, j’ai beaucoup lu et Karl Marx m’a même donné quelques cours particuliers. Ce brave homme (très macho soit dit en passant) est tombé amoureux de moi, si vous voulez savoir !

 

Majesté, puisque vous abordez le thème de l’amour, plane le doute sur vos liens avec Axel de Fersen…

 

Un gentilhomme ne poserait pas une telle question !

 

Je ne suis qu’un roturier !

 

Continuez alors !

 

Quels furent vos liens avec cet aristocrate suédois ?

 

Ils furent étroits et la présence d’Axel m’a aidé, surtout à la fin de ma vie quand nous étions confinés dans les horribles Tuileries, elles ont brulé depuis, je ne les regrette pas ! C’était un ami de cœur, un proche que j’ai beaucoup aimé. Je n’ai jamais été douée pour le sexe, si vous voulez une confidence croustillante pour vos lecteurs. De plus, je n’aurais jamais trompé le Roi. D’ailleurs vous devez savoir que la Reine de France vivait sa vie au grand jour, en public, en constante représentation. Il n’était impossible d’être seule, ne fusse que cinq minutes….Ce métier est une véritable horreur. Maintenant permettez-moi de vous posez une question !

 

Je vous en prie !

 

Pensez-vous que j’ai été une femme peu intelligente comme on l’a souvent dit ?

 

Non Madame. Peu douée pour la politique, sauf votre respect, mais certainement pas sotte. D’une certaine façon, par votre force de caractére et votre indépendance, vous symbolisez les femmes des siécles à venir. Vous aviez du caractére et vos réponses, au cours de votre procès, indigne soit dit en passant, sont là pour démontrer votre subtilité. Mais une autre question me brule les lèvres : pourquoi avoir trahi votre pays en faisant parvenir des informations à Vienne alors que nous étions en guerre ?

 

Je n’ai pas trahi mon pays. En tous cas, mon pays dirigé par des révolutionnaires passant leur temps à se supprimer les uns les autres et assassinant leurs concitoyens ne pouvait pas être mon pays. Je n’ai jamais pensé qu’à la France et vous devez me croire. Ces lettres dont vous parlez, le Roi n’a jamais été au courant. Le brave homme qui, contrairement à moi, avait une âme de martyr, me l’aurait interdit. Mais je ne l’écoutais pas toujours, nous étions si différents !

 

Donc vous n’étiez responsable de rien ?

 

Oh si, j’ai bien conscience que nous avons été inaptes et souvent ineptes. Je n’ai pas su voir venir ces temps qui aspiraient au changement. Pour réussir, il aurait fallu « surfer » comme vous le dites maintenant, sur l’élan révolutionnaire. Mais Louis était si honnête qu’il ne pouvait réussir une tâche aussi ardue !

 

 

Qu’est ce qui vous amuse avec le recul ?

Qu’après mille ans d’un même régime, notre pays ait connu 15 constitutions, que votre République soit si régalienne et que les Français achètent en masse des journaux où il n’est question que de têtes couronnées.  À y penser j’en perds la tête ! Et dire que si je vivais aujourd’hui, je serais une star !

 

 

 

Philippe Escalier

www.sensitif.fr

 

 

À lire :

Marie-Antoinette. Correspondance (1770-1793), établie et présentée par Evelyne Lever, aux éditions Tallandier – 912 pages – 35 €

 

 

 

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Fausses interviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Marie-Antoinette

  1. pas dit :

    Très belles photographies !!!

  2. flo dit :

    Bonjour Philippe.Toujours et encore un réel plaisir de venir ici et de lire tes billets.Continues a nous faire rever, a nous faire decoouvrir des tas de choses plus interessantes les unes que les autresUN VRAI REGALBisesFlorent

  3. Tikidiki dit :

    C\’est moi,Dimitri, le nouveau!…Bien joué! J\’aime bien le ton… je ne connais pas personnellement Marie-Antoinette, mais je trouve que ses réponses collent. Quand aux questions, c\’est inutile de dire qu\’elles mènent parfaitement la partie (qui, soit dit en passant, est rondement menée).J\’ai bien ri.A contre propos, le concerto de Sibelius, je l\’ai en deux exemplaires… et il est magnifique, bien entendu (c\’est le cas de le..).Il m\’est malheureusement trop difficile par sa difficulté technique, mais même son interprétation spéciale ne le rend accessible qu\’à quelques grands maîtres du violon, je trouve, et c\’est pour ça qu\’on l\’aime.Tempérament hors du commun de l\’Allegro Moderato, pas trop puissant, mais imposant, et mystérieux, en gardant l\’esprit "concertare" et "consere" ( en opposition et en dialogue ) du mot concerto.Jean Sibelius était un véritable compositeur romantique à l\’aube de l\’époque moderne… je trouve que c\’est une oeuvre énormément virtuose et sensible à la fois, mais il faut savoir l\’apprécier…Encore bravo…A plus.

  4. Unknown dit :

    très agréable découverte, et rafraichissant pourles neurones! Merci et bravo pour tout ce travail qui mérite plus qu\’un détour…. qu\’on s\’y attarde….! kiss – mathilde

  5. Damien dit :

    Comme d\’habitude, une excellente interview. Fallait y penser, à faire un lien ! Toujours agréable, merci.

  6. sophie dit :

    en cette nuit de couvre feux !!! dans mon 9-5 (oui je sais moins médiatique que le 9-3 !!!) privée de ma salade achetée d\’ordinaire chez mon arabe souriant et plein d\’humour ou mon assiette grec chez le commerçant de même origine…..tous deux fermés pour cause évoquée ci dessus …. me voici devant mon ordinateur (pas belle la vie de célibataire de banlieue !!!! rires) à la recherche d\’émotions ……….bingo !!! but atteint …. émotion à l\’état pur …. bonheur des yeux …. réveil des neuronesmerci à toi philippeun peu de bonheur en cette période agitée ne peut pas nuire ………sophie

  7. Unknown dit :

    Bonjour Philippe,le blog est original et très sympa !!!Continues ! Je reviendrai !!!N\’ hésites pas à me faire un petit coucou, j\’ ai quelques photos de spectacles et d\’ autres clichés à y ajouter car encore dans la pellicule…@ bientôt, Pat

  8. Emmanuel dit :

    Salut à tous,Philippe je me permets déposer à nouveau un commentaire: vous qui aimez le théâtre et qui êtes également sur paris, j\’ai une info qui pourrait vous intérêsser. J\’ai un ami, Michael Vuillaume, avec qui je jouais au théâtre pendant mes études qui joue en ce moment tous les WE (vendredi et samedi) depuis déjà un mois une pièce bien comique. Je vais la voir ce samedi.http://www.billetreduc.fr/5875/evt.htmJe suis certain qu\’elle en vaut le coût !A bientôt !

  9. Nicolas dit :

    Une interview intelligente, très agréable à lire.Félicitations à l\’auteur!

  10. July dit :

    Bonsoir Philippe !Désolé pour mon erreur… je viens donc te remercier sur ton blog pour tes conseils, comme tu me l\’as indiqué.Au passage, j\’ai adoré ton interview de Marie-Antoinette (je pense qu\’elle aussi ;-), bravo !Et encore bonne continuation pour ton blog passionnant !Sephaïs

  11. Unknown dit :

    Une visite au hasard et très agréable de billets en billets. Bonne continuation @ bientôt.Frédéric๑۩۞۩๑**" Démons & Merveilles" **๑۩۞۩๑

  12. Maryse dit :

    Marie-Antoinette est un personnage qui me tient fort à coeur, je dévore tout ce qui la concerne, et principalement ses lettres. J\’adore ton interview! Par moments, j\’ai eu vraiment l\’impression de la lire, c\’était marrant… Je la vois comme ça aussi, moi, presque tip top. Quoique…… aurait-elle dit qu\’elle n\’était pas douée pour le sexe? Est-ce vrai, d\’abord? A bientôt, pimprenelle

  13. Alexandre dit :

    Je me souviens de ton petit jeu avec Diana, mais là tu en reprends les règles avec Marie-Antoinette ! Un humour bien plus subtil que le mien au passage, mais qui à mes yeux demeure très appéciable ^^ Bravo !

  14. arnault dit :

    Excellent cette idée…tu devrais aller voir le site dialogus, un lien est disponible sur mon blog. Je pense que ça va t\’inspirer@rno

  15. doudou dit :

    bonjour trés beau,faire revivre marie antoinette c\’est trés ingenieux,beau travail bizz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s