Marianne James

 

Elle a fait d’« Ulrika Von Glotz », cantatrice hystérico-folledingue, un personnage culte. Tout autre qu’elle aurait usé le filon jusqu’à la corde mais Marianne James a les épaules trop larges pour se laisser enfermer dans un seul personnage. Entre sa tournée de concert, ses émissions de télé et surtout ses prochains spectacles, (dont nous reparlerons ici, plus tard) la Miss a répondu à nos questions avec le parler vrai qui fait partie intégrante de son charme… dévastateur !

 

« Ultima Récital », d’où est née cette idée folle ?

 

C’est assez simple : d’une frustration ! A l’époque, ma carrière ne décollait pas. J’étais professeur, diplômée de la Sorbonne en musicologie, premier prix de Conservatoire, bardée de plein de choses, tout ça pour presque faire la manche, avoir quelques petits engagements. Je me suis dit « si cela ne passe pas en le faisant sérieusement, je vais me rendre insupportable, faire la vraie diva ! » Et plus j’étais insupportable, plus ça passait ! Je ne m’explique toujours pas pourquoi !

 

Vous avez arrêté depuis presque trois ans et un peu comme lorsqu’on arrête de fumer, tout le monde vous propose de reprendre !

 

Oui, mais de moins en moins, heureusement. Il reste des gens qui pensent encore que je suis Ulrika, mais ce n’est pas grave, je prends une minute pour leur expliquer que c’est fini ! Mais toute ma vie, on me le demandera.

 

Il est pas exclu qu’un jour, peut-être… ?

 

J’en doute fortement. Je ne vois pas pourquoi elle reviendrait. Je me suis séparé d’un personnage, c’est comme si j’avais divorcé d’un homme : on ne me demanderait pas, un jour, d’aller recoucher avec lui, pour rigoler ? Non j’aime ailleurs, je reconstruis ailleurs.

 

Justement, sur cet ailleurs, vous le voyez plutôt à la télé, ou bien davantage concentré sur la chanson qui est tout de même votre dada ?

 

La chanson a toujours été mon dada et le restera. A douze ans, j’ai eu la chance d’apprendre la guitare avec Tony Petrucciani. Son fils, Michel, est né comme moi en 1962, à Montélimar. De ma sixième à ma terminale, j’ai pris régulièrement des cours dans la boutique de monsieur Petrucciani, voisine d’une rue de la pâtisserie de mon père. Ella Fitzgerald, Oscar Peterson, Mozart, Schubert, mes propres chansons, voilà mon environnement et mon travail quotidien ! La scène, c’est 90% de ma vie. La télévision, même si ces 10% font beaucoup de bruit, c’est presque une autre Marianne. De la même manière que j’ai arrêté « Ultima Récital », un jour je décollerai cette étiquette télé que l’on me colle à la peau, car dans le métier, on vous met toujours des étiquettes sur le dos !

 

Pour revenir sur ces « 10% qui font beaucoup de bruit », pour vous qui avez fait le Conservatoire, ces jeunes qui veulent devenir des stars juste en passant sur M6, cela ne vous paraît pas un peu léger ?

 

Je suis d’accord avec vous. J’ai été claire dés le départ avec les gens d’M6 lorsque je les ai rencontré ce fameux 29 octobre, en urgence car l’émission commençait une semaine plus tard. Il faut que je précise que je n’ai pas été contacté en premier, ils ont demandé à d’autres femmes, j’ai dû arriver en 3éme ou 4éme position, mais on n’a pas voulu me dire qui avait été sollicité avant moi ! Pour commencer, je ne trouvais le titre pertinent, il me faisait penser Graines de Star, Star Academy, Popstars, Fréquenstar, Télé Star…(rires)…d’ailleurs le public a eu du mal à s’y retrouver lui aussi. J’aurais préféré « À la recherche de nouveaux talents ». Talents qui deviendront stars lorsque vous-même ou vos confrères en parleront ! Talent signifiant chanter juste, être en rythme, savoir choisir la bonne chanson car si vous avez juste quelques notes dans la gorge et que vous attaquiez un registre demandant trois octaves…c’est raté !

 

Ces trois octaves, vous les avez !  C’est chose rare ?

 

Non, il y a beaucoup de gens dans ce cas. Mais je vous signale que si certains ont des dimensions hallucinantes, encore faut-il savoir s’en servir. Je ne vous parle pas de Rocco Siffredi !

 

Il ne s’agit pas du même organe…!  Vous avez dit un jour que vous aimeriez ressembler à Lucrèce Borgia. Votre objectif est d’empoisonner la vie des gens ?

 

(Rires)…ah merci ! C’était Ulrika qui parlait ainsi ! En vérité, je suis vraiment une brave fille.Je me sens dédouanée de la méchanceté. Mais je sais être virulente, agressive sur scène, cassante et tout ce que vous voulez. J’adore, cela me donne de l’allure et correspond au physique que j’aie ! Lucrèce est un fantasme un peu romantique, ces femmes ayant eu le pouvoir, tenant les hommes par le pantalon mais aussi par le poison et surtout par l’esprit, c’est un idéal ! Ceci dit, si vous regardez bien, c’est surtout par l’esprit qu’elles règnent, non par la main dans le pantalon, ce que les hommes ont la faiblesse de croire !

 

Oui, parce que ça les flatte !

A partir du moment où ils sont flattés, ils sont orgueilleux, et là, ils sont foutus ! Ce n’est pas le ridicule qui tue, c’est l’orgueil !

 

Toujours pour reprendre vos dires, sous la douche vous sifflez « Get up, Stand up » et vous dites « ça me fait sautiller » ! Les voisins ne se sont jamais plains ?

 

(Rires)….Non, je ne saute pas, en fait ça me fait danser ! Et puis mon voisin est chanteur, il peut comprendre ! C’est vrai, j’écoute beaucoup Bob Marley, Donna Summer, Georges Clinton et tous les papes de la Funk musique. Jeune fille, j’ai pris des cours dans un centre africain. J’alternais les cours de djembé et de danse. J’étais beaucoup plus mince à l’époque, mais la femme qui nous donnait des cours était grosse comme moi aujourd’hui ! Entièrement vêtue de lycra, un boubou autour des hanches, je peux vous dire que tout le monde était subjugué. Au fond de moi, je me suis dit « enfin une femme qui correspond à ce que je suis profondément, vivante, plantée dans la terre, charpentée quoi ! » Oui, grosse c’est le mot et on le vit très bien. Rendons grâce à tous ces gros qui amènent beaucoup d’énergie. Vous savez, je pense à des gens avec qui je déjeune parfois à la télévision, je vous jure : ils commandent 150 grammes d’épinards à l’eau avec de la Badoit ! Je suis désolé, c’est agréable pour personne, quelqu’un qui se comptabilise, qui se gère ! Les tops models filiformes, elles font la gueule aux gens parce qu’elles sont ballonnées ! Ça suffit, mangez, faites de la danse africaine, je ne sais pas moi…mais réagissez ! Par mon image, je veux pouvoir dire « merde » aux dictats !

 

 

Philippe Escalier

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Interviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Marianne James

  1. Lapin dit :

    tres bon entretien. tres sympa. je regrette qu\’il soit si court. snif!merci pour ton passage sur mon blog. ça fait plaisir de te revoir venir. ^^

  2. S. dit :

    Salut,Eh oui les révolutionnaires arrivent, histoire de changer le monde (lol).Une révolution de temps en temps, c\’est assez sain vous ne trouvez pas ? (Sean Connery alias commandant Marco Ramius, Lituanien devenu soviétique, dans Octobre Rouge lol).Sur ce bonne semaine et promis en revenant je change de musique (je le fais souvent lol).A+Stéphane

  3. S. dit :

    Rebonjour,Ben vi au départ, en créant mon blog j\’étais parti sur la Seconde guerre mondiale (ma période favorite) mais je pense à l\’occasion faire des billets sur d\’autres périodes : l\’Antiquité (ma seconde période favorite lol), des rapports peut-être sur mon activité du master, le Moyen-Age aussi que je commence à bien apprécier (lol), reste la période moderne où j\’ai plus de mal (1492-1789 en gros).Enfin, on verra bien!.Au final, je t\’ai ajouté dans ma liste de blogs préférés, depuis le temps…Amicalement,Stéphane

  4. Victorine dit :

    top cool tes photos !!! ton blog es bien continu!! @+

  5. Axel dit :

    Un peu de culture, ça change… Bravo !!!

  6. sel dit :

    Bonjour….Juste pour laisser un petit commentaire… Je suis tombée au hasard sur ton blog uil y a pas mal de temps maintenant et je ne regrette vraiment pas… c\’est un delice, c\’est merveilleux de voir ce que tu ecris et quel talent… En meme temps tu es journaliste donc c\’est normal que tu ecrives bien…. Moi ca me tente beaucoup le journalisme malheureusement , l\’école de journalisme est à marseille et je suis à près de 45mins de là bas et n\’étant pas boursiere cela va etre dur de suivre des études à marseille!!Sinon j\’adore ton espace perso, il est vrai et vivant , il me donne envie de venir le voir regulierement et puis ca change de tous ces blogs bidons où les gens racontent leurs vies ou des choses qui sont ininterressantes… Alors qu\’avec toi on en apprend des choses… Et moi ca me plait d\’apprendre…Voila au plaisir de continuer à te lire… Bonne continuation….Biz krepta

  7. Emmanuel dit :

    Bonjour Philippe,Merci de votre commentaire sur mon blog. Je vais de ce pas lire le votre qui est bien plus fécond que le mien ! Cela va me prendre du temps. Merci en tous les cas de nous faire partager votre passion. J\’aime moi aussi énormement le théâtre, j\’en ai fait pendant 8 ans… j\’ai de merveilleux souvenirs.Bonne journée et à bientôt,

  8. myriam dit :

    C\’est un plaisir de lire ce blog. Enfin quelque chose qui fait appel à notre attention.Merci 😉

  9. Guillaume dit :

    Bonjour Philippe,Merci pour ton message laissé sur mon espace,j\’avais "yeuté" ton blog avec plaisir auparavant. Heureux de rencontrer un inconditionnel de Desproges, je te dis à très bientôt, car le travail m\’appelle; mais nous prendrons le temps de nous écrire plus amplement à l\’avenir !A bientôt.Guillaume

  10. Carine dit :

    coucou philippe de tout évidence ton métier te colle a la peau c\’est trés inportant de faire un metier qui nous épanoui j\’aime bien voir différent blog;" le tient ne ressemble a aucun autre" bravo! fait nous réver avec du spectacle plein les yeux!!!!amitiée carine

  11. Unknown dit :

    je suis complètement fan de marianne! j\’ai malheureusement pas pu voir l\’ultima récital mais je compte bien me l\’acheter en dvd! jte pique ce sujet!

  12. Flo dit :

    Comme le dit si bien Marianne : "vous avez de la merde dans les oreilles" bien ouéj TCHOFLO

  13. Contisa dit :

    Merci Philippe pour ce très agréable moment sur ton site… et pour tes magnifiques photos… vraiment beaucoup de qualité dans cet espace…à bientôt peut être…Isa

  14. Jérôme dit :

    Très bien cette Marianne James! Enfin des propos moins "propres" pour ce le genre d\’émission qu\’elle a présentée! Je suis curieux de savoir ce qu\’elle va faire maintenant. A suivre…

  15. tic dit :

    je crois qu\’elle passe bientot dans ma ville dijon!tchuss

  16. Unknown dit :

    j\’aime bien cette meuf, meme si je n\’ai jamais vu son recital

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s