Charlotte Corday

 

Sur la base du procès de l’arrière petite-fille de Corneille, Daniel Colas aborde les thèmes de la liberté, de la peine de mort, du fanatisme et la condition féminine dans une pièce passionnée.

 

Abandonnant son Calvados natal, Charlotte Corday arrive pour la première (et dernière) fois à Paris durant l’été 1793 en pleine tourmente révolutionnaire. La veille du 14 juillet, elle se rend chez Marat, qu’elle juge responsable de la Terreur et le poignarde dans son bain. Quatre jours plus tard, la jeune femme est guillotinée en place publique. Charlotte Corday que l’imagerie révolutionnaire de l’époque fait passer pour une enragée royaliste, s’est sacrifiée pour son idéal républicain.

 

Le texte de Daniel Colas décrit bien cette toute jeune femme ne connaissant encore rien de la vie, supportant mal de voir la République transformée en dictature sanglante. Face au député Roche tombé sous le charme, désireux de tout mettre en œuvre pour la sauver, elle refuse de plaider la démence et, digne héritière de son illustre aïeul, marche vers la mort avec une superbe assurance.

 

En retraçant les derniers jours de Charlotte Corday, Daniel Colas théâtralise un débat d’idées en lui donnant de fougueux accents romantiques. On oublie les petits défauts pour se laisser emporter par le rythme, séduits que nous sommes par ce personnage principal qu’incarne Coralie Audret. Claude Giraud, Yvan Varco, Georges Teran, Thomas Deshays et Xavier Lafitte sont les autres participants à cette leçon d’histoire particulièrement divertissante.

 

Philippe Escalier

 

Petit Hébertot, 78 bis, rue des Batignolles 75017 Paris M° Villiers ou Rome – du 6 septembre au 1er octobre, du mardi au samedi à 21 heures – 01 43 87 23 23

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Spectacle vivant. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Charlotte Corday

  1. Nicolas dit :

    Salut phil,je faisais allusion au billet (de ton blog) au quel se référait mon commentaire. Tu as en faite modifié le texte de ce billet pendant que je composais mon commentaire.Si personne ne me comprend ce n\’est pas grave :p …@+, Nicos

  2. Cat dit :

    Bonjour, je viens de decouvrir ton espace et je suis fascinée par les photos… C\’est vraiment magnifique… Malheureusement je suis loin de Paris et dans ma commune il y a très peu d\’événements culturels de ce type…

  3. Unknown dit :

    le petit coucou du 4 août=@)tu vas bien ?passe une bonne journée …

  4. Unknown dit :

    Dommage que ce soit à Paris ça avait l\’air bien ! Personnage passionnant cette Charlotte.Sympa le blog.

  5. Alexandre dit :

    J\’ai vu deux fois la pièce la saison dernière et trés heureux de la revoir de nouveau à l\’affiche, elle reste une pièce plutôt intéressante à voir car elle evite de tomber dans l\’Histoire à proprement parlé. Un conseil : allez la voir et vous passerez un moment agréable avec un ensemble de comédiens talentueux.Alexandre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s