A dirty shame

« Je suis adepte du cunnilingus et je suis ta mère » : John Waters a décidé d’employer une langue directe pour combattre les partisans de la pudibonderie dans cette comédie délirante prônant la liberté sexuelle à tous les étages ! Le scénario s’appuie sur certaines réalités pour nous raconter une histoire à dormir debout, mais finalement peu importe, pourvu qu’on ne dorme pas seul !

Dans la banlieue de Baltimore, une population très « coincée » et majoritaire, tente de résister aux assauts de nouveaux arrivants sexuellement très libérés, dont les audaces lui hérisse le poil. Parmi ces adeptes du sexe à tout va, figurent d’anciens prudes qu’un coup sur la tête a fait soudain basculer dans la luxure. Cette commotion les a placés sous l’aile du sorcier Ray-Ray, sorte de tornade sexuelle aux pouvoirs surnaturels, pénétré de sa mission (quasi divine) de réveiller les instincts vitaux endormis par la routine quotidienne et une société conservatrice définitivement fâchée avec la chair.

La partie comique du film est tout de même handicapée par un plaidoyer assez conventionnel en faveur de la liberté sexuelle. Le cinéaste s’est visiblement beaucoup assagi et l’on sourit bien plus qu’on ne rit, malgré deux ou trois excellents moments. Ceci dit, la description des divers penchants sexuels se fait en excluant tous les aspects dégradants, notamment pour les femmes souvent maltraitées par ce genre de film. Enfin, les personnages, originaux et surprenants, sont parfaitement interprétés. Tracey Ullman, Johnny Knoxville, Selma Blair et Chris Isaak forment une distribution de choix qui n’est pas pour rien dans l’intérêt que suscite ce film.

Philippe Escalier

Durée : 1h29

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour A dirty shame

  1. christian dit :

    Bonjour Philippe. Mon humour au ras des paquerettes sur l\’araignée de monaco t\’ont laissé silencieux et invisible. Ah ! comme je te comprends. Continue sans polémique à nous faire des papiers sur les films et les spectacles de paris. je les lirai, même si jamais au grand jamais je n\’aurai l\’occasion, ni de voir les pièces dont tu parles, ni les films qui ne sortent pas ici ou n\’y restent pas assez longtemps pour le spectateur moyen qui vit en famille. salut philippe.

  2. Marc dit :

    Je n\’ai qu\’une chose à dire: quelle langue!Marc 😉

  3. Philippe dit :

    Marc, question de langue….et de doigté……..l\’écriture est tout un art 🙂 !

  4. Unknown dit :

    JE TE PART DONNE POUR TA MALE ADRESSE BIOEN TU VOIT J ARRIVE JUSTE QUE TOI J AIME BEAUCOUP TON ALBUM PHOTO C EST BEAU @ TRES VITE PLUMETTE ET MERCI POUR TA VISITE PLUMPLUM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s