Le 29 mai

Cette réaction intéressante, de Guillaume sur http://blog.pejfrance.org. cité par Thierry( http://spaces.msn.com/members/tirix31/ ) mettant le doigt sur des évidences…A méditer

…Marre de tout mettre sur le dos de Bruxelles. Je n’ai pas peur d’affirmer haut et fort que toutes les avancées majeures dans notre pays en matière d’environnement, de politique urbaine et, oui, oui, de social sont dues depuis 20 ans à l’UNION et non à nos chers gouvernements, de droite comme de gauche.
Un seul exemple : Valenciennes, fin des années 1980. 40000 licenciements et 48000 migrations d’emploi (du fait du faible dynamisme éco de la région). Ce qui en fait alors la région la plus sinistrée de l’Europe, pays de l’Est inclus ! A l’époque, l’État ignore magnifiquement la situation : les aides ne sont en effet attribuées en France qu’en fonction de la population, qui ne cessait de décroître. Quel beau cercle vicieux ! Alors, heureusement, l’Union européenne, celle de Bruxelles, ultralibérale (…), n’a pas eu peur d’INTERVENIR (curieux, pour des ultralibéraux…) en injectant sur place des millions de francs pour sauver la région. Depuis, Toyota et Daimler Chrysler Benz se sont installés et la région a retrouvé un dynamisme cité en exemple partout en France. La rénovation urbaine y a été tout aussi exemplaire, grâce à des contrats financés à 90% par les fonds structurels européens, vous savez cette solidarité ultralibérale…

Cela devrait suffire à comprendre que crier haut et fort que la Constitution empêche le subventionnement public est une inepsie sans aucun fondement : ni le texte, ni l’histoire de l’Union ne le démontrent. Et lorsqu’on permet à des centaines de milliers de personnes de retrouver un emploi, de se reconvertir dans une nouvelle carrière, de vivre dans des conditions décentes, moi j’appelle ça du SOCIAL…

Qu’on se le tienne pour dit et qu’on s’en souvienne le 29 mai…

Respectons les valeurs de l’Europe autant qu’elle s’attache à respecter les notres depuis toujours et ne tournons pas le dos à cette Europe qui nous a tant apporté depuis tant d’années !

Voir aussi le billet très argumenté de Thierry sur :

http://spaces.msn.com/members/tirix31/

J’avais envie d’ajouter ceci : le non est une réponse s’accompagnant toujours des plus grandes facilités. Se "farcir" les réalités, c’est autre chose : il faut faire avec la conjoncture, les partenaires, les possibles, les électeurs.

Le camp du non réunit une grande majorité de gens n’ayant pas à gérer le quotidien…du coup, promettre ne leur coûte guére ! Entre dire "ta cuisine n’est pas bonne" et puis passer derrière les fourneaux pour faire à manger, il y a une sacrée différence. Comment ne pas remarquer que parmi ceux qui prônent le non, ils sont nombreux à avoir toujours dit non à tout ? Ils sont donc bien dans une logique et une culture d’opposition systématique, basique, reposante mais malheureusement si nuisible !

Si l’on n’est pas obligé de tout accepter dans cette Europe qui se construit, (ce qui est mon cas), on n’a encore jamais fait du positif avec des non à répétition !

Je crois en l’Europe, pas au Père Noël, par conséquent je voterai OUI le 29 mai !

Pour finir, ce texte venant de Libération où L. Fabius parle de l’impossible renégociation du traité de Maastricht. Si je peux comprendre les raisons de certains tenant du non, (la plupart du temps personnes issues de la société civile) la position prise par Fabius est indigne, guidée seulement par l’intérêt personnel, c’est une évidence criante !

Pour ma part, les prochaines années seront marquées par un slogan tout aussi évident : « TSF »

Tout sauf Fabius !

Question : «Ne pensez-vous pas qu’au cas où il ne serait pas ratifié, le traité pourrait être renégocié ?» Réponse : «Comment renégocier un texte qui a été négocié à Douze pendant près de deux ans et qui, pour être signé, a obligé certains pays à accepter des concessions autrement plus importantes que les nôtres.» Interrogé par Libération le 26 août 1992, Laurent Fabius, alors premier secrétaire du PS et partisan du oui au référendum sur le traité de Maastricht, disait sa conviction que la France n’avait rien à espérer d’une renégociation. Cet argumentaire est exactement celui que reprennent aujourd’hui le premier secrétaire François Hollande et tous les autres partisans du oui : il n’y a pas de Plan B, car le traité constitutionnel serait, pour la France, «le meilleur compromis possible». Pour défendre son non, Fabius a radicalement revu son jugement. Il se dit certain qu’un meilleur texte peut être renégocié : «Avec un vote clair des Français en faveur d’un non de changement, la France sera en position solide.»

Enfin, dans Le Monde daté de vendredi 27 mai, cette citation de J-M Colombani :

La désillusion viendra…pour ceux qui, croyant avoir donné un coup d’arrêt à l’Europe libérale, vont devoir rapidement constater que celle-ci continue, en effet, mais désormais privée des instruments que crée la Constitution pour lui offrir des garanties sociales; ils vont devoir se résoudre à ce que la voie soit désormais rouverte à une Europe conçue comme une simple et vaste zone de libre-échange, là où la France et l’Allemagne – et quelques autres – avaient obstinément, et pendant tant d’années, mis en avant la nécessité d’une Europe politique. Exit donc la perspective d’une politique extérieure et de sécurité commune, qui était au cœur du nouveau traité.

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Opinions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Le 29 mai

  1. Aurelien dit :

    Ah bravo, je suis content de voir que je ne suis pas le seul à penser ça, et je suis tout à fait d\’accord avec toi. D\’ailleurs, avec un tel argument, tu ne vas pas avoir beaucoup de commentaires de la part de ceux qui s\’opposent à cette Constitution. Ils préfèreront ruminer leurs arguments en faveur du non pour se donner bonne conscience et trouveront refuge auprès de leurs camarades. L\’évolution passe par le changement, arrêtons de vouloir à tout prix vivre dans le passé ou garder un statu quo malsain.

  2. Vincent dit :

    Oh oh ! Sakrael estime que les partisans du Non ne dirons rien ! Et bien… en fait je suis d\’accord lol. D\’alleurs, dans les arguments qu\’ils avancent certains sont à la limite du ridicule… Prenons par exemple le cas de Fabuis… Selon lui, si le oui l\’emporte le 29 mai, il a affirmé que le gouvernement annoncera des suppressions de postes de fonctionnaires… Evidemment cela apparaît comme un moyen grossier pour tenter de convaincre les gens ! Mais bon, ça paraît tellement gros… tout ce qu\’il fait c\’est se discréditer tout seul, ce qui devrait pas aider le non (qui je le sens va s\’écrouler ;-)En plus, le gouvernement ne s\’est pas caché jusque là des suppressions d\’emplois qu\’il envisageait alors… et il me semble assez élémentaire que s\’ils veulent annoncer des suppressions d\’emploi, cela ne dépendra en aucun cas du référendum (il s\’agit de politique intérieure déconnectée de l\’Europe) et puis cela ne sera pas annoncé le lendemain d\’un référendum (sinon ça montre vraiment qu\’ils prennent les gens pour des truffes… or leurs côtes de popularité sont déjà assez basses pour qu\’ils n\’aient pas besoin de ça !)Voilà, bon c\’est pas tout très clair ce que j\’ai dit mais… voilà ! Et le plus important c\’est surtout que vous alliez voter !!!

  3. pasco2b-mail dit :

    Je dis NON au NON; Donc je passe derriére les fourneaux. Petit repas sauce province, Qu\’est-ce qu\’on va s\’envoyer!!!!

  4. ... dit :

    Je voterais NON…Que celui qui a reçu, lu et compris le "Traité etablissant une constitution pour L\’EUROPE" vienne me faire un résumé, je suis à sa disposition…Je l\’ai reçu, j\’ai essayé de le lire et je n\’ai rien compris…Ma grand mere me disait toujours :" Quand tu ne connais pas, tu n\’ouvres pas la porte… Quand tu ne comprends pas, tu ne signes pas et tu n\’approuves pas…"Après vient la grande question :" Dois je faire confiance aux politiques ? et voter OUI…" Hélas (et je dis bien Hélas), je n\’ai pas confiance… Je voterais NON…« les hommes passent la moitié de leur vie à se forger des chaînes et l’autre moitié à se plaindre de les porter. » Mirabeau

  5. Philippe dit :

    Je comprends bien ce que tu ressens. Ce référendum était une mauvaise chose au sens où l’on demande de faire un choix pour lequel les électeurs ne sont pas armés et d’un autre côté, cette campagne aura été une belle leçon de démocratie, chacun s’étant emparé du sujet. Je crois l’indifférence dangereuse, comme le manque de curiosité ou l’inculture. Comment ne pas être heureux que l’on parle beaucoup et partout de l’Europe. Pendant ce temps, on ne dit rien de certaines émissions de télés débiles ! Que l’on soit inquiet pour l’avenir, contrairement à Chirac je le comprends aisément. Mais pour le passé l’Europe a permis de sacrées avancées. Ceci pour dire que si l’on t’avait donné le traité de Rome à lire et à valider il y a 40 ans, (et si tu avais eu ton âge actuel !), tu l’aurais rejeté puisqu’il était tout aussi difficile d’y rentrer que dans le TCE. Et quelle bêtise cela aurait été alors !Quant aux chaines un peu lourdes, ma foi, il en faut, on ne peut tous vivre en solitaire dans les montagnes. On a peut être tendance à amplifier leurs défauts et à minimiser leurs avantages. Aucune règle, aucune contrainte et c’est la loi de la jungle et malheur aux petits ! Pour finir, à un moment où les gens deviennent de plus en plus individualistes, égoïstes, je trouve bien que l’on se passionne pour un sujet collectif, pour une grande entreprise, même si l’Europe est loin d’être sans défaut. J’ai hésité, pour moi le oui n’a pas été automatique. Mais je suis sur de mon choix. Pour reprendre un slogan lu ce soir sur un mur, que j’ai trouvé excellent, je dirais n\’oublions pas que « Le libéralisme n’a nul besoin de Constitution »…c’est si vrai….Voilà, pour te parler, te répondre. Pour le reste, naturellement, je respecte ton choix !

  6. Mélanie dit :

    Tes arguments sont pertinents… mais j\’y mettrais tout de même un bémol… Je fais partie du camp de ceux qui voterons "non", et à qui tu sembles reprocher sa frilosité… Certes, il y a un peu de ça.. Personnellement cette "pseudo" constitution (elle aurait pu l\’être si elle avait été accessible au plus grand nombre, comme c\’est censé être le cas d\’une constitution pour le peuple, dont les membres n\’ont pas tous bac+12) me fait très peur. J\’ai planché dessus trois mois durant, dictionnaires, encyclopédie et adsl à portée de main (de plus je suis censée faire partie de la classe "cultivée", si tant est que cela veuille dire quelque chose), et certains glissements sémantiques (le droit au travail qui est devenu droit de travailler, par exemple) m\’ont effrayé, plus que de raison peut-être, mais je ne peux pas nier ce que je ressens en la lisant, et c\’est un sentiment de malaise très profond. Comme ce "droit à la vie", qui fut en son temps l\’hymne des anti-Veil… Alors oui, c\’est vrai, je ne peux rien proposer à la place, attention: je ne suis pas de ceux qui se cachent derrière leur insignifiance pour se dédouaner; Oui, je ne suis qu\’une petite citoyenne, non je n\’ai pas de pouvoir politique! Mais je suis consciente que je pourrais changer les choses à ma manière si je le voulais vraiment… Je n\’ai d\’autre excuse que la flemme, l\’envie de rester tranquille dans ma petite vie… Je suis farouchement pour une Europe unie, et même pour un monde entier uni, dans mes rêves les plus fous, mais pas comme ça… ! Cette constitution me donne l\’impression d\’être en train de me faire sodomiser dans les grandes largeurs! C\’est pourquoi je voterais non le 29 mai, après très mûre réflexion!

  7. Philippe dit :

    Merci de ton commentaire. Tu as pris la peine de lire le traité que tu mets en avant, sans parler de renégociation qui est tout de même l\’escroquerie des partisans politiques du non. Je trouve tes arguments fondés. On verra le résultat. Mais finalement on tire un peu la même leçon : il est évident qu\’il faut réapprendre la politique et la démocratie, rendre les gens plus concernés, plus informés et plus responsables. Ce sera un vaste combat.

  8. ... dit :

    Merci de comprendre, d\’avoir répondu et de respecter mon choix…Je suis d\’accord avec toi sur bien des points, il est vrai que ce référendum aura été une belle leçon de démocratie…Je doute tout de même que celà change grand chose… Que ce soit le Oui ou le Non qui passe, le manque d\’humanité de certains pays, de certains gouvernements, de certaines organisations, de certaines entreprises, de certains gens sera toujours le même… En l\’Europe j\’aimerais croire… Quoi de plus beau, que le rassemblement de plusieurs peuples par delà leurs frontieres, leurs cultures, leurs religions, mais tout ceci est bien utopique… Tout ceci se fait uniquement dans un but d\’echange commercial, d\’echange de main d\’oeuvre, ça se limite à être uni pour affronter ensemble les dures lois du marché et de la concurrence, en oubliant sciemment le facteur humain… Il est aussi vrai que l\’indifférence, le manque de curiosité et l\’inculture peuvent être très souvent dangereuse… Encore faudrait-il donner les mêmes moyens à tout le monde d\’y acceder…Les emissions débiles font partie de ce système, un savant control de la conscience (rassurant, protecteur, encourageant, ne remettant jamais rien en question, ne choquant jamais etc… James Nachtwey l\’explique d\’ailleur très bien dans son documentaire)Tu as écrit :"Pour finir, à un moment où les gens deviennent de plus en plus individualistes, égoïstes, je trouve bien que l’on se passionne pour un sujet collectif, pour une grande entreprise, même si l’Europe est loin d’être sans défaut. "Tu parles d\’entreprise, c\’est ce qui m\’a le plus dérangé dans cette idée et conforté dans la mienne… Pour terminer, c\’est vrai qu\’il est bien de se passionner pour un sujet collectif, mais une fois passée la date fatidique, nous allons tous nous rendormir tranquillement, dans notre petite vie… Je reve d\’un monde sans chaines mais des fois je me reveille et je me dis "c\’est pas possible, nous ne sommes que des Hommes…"En tout cas, je suis heureux de pouvoir en discuter librement et intelligement avec toi…

  9. ... dit :

    Arguments interressants je dois le reconnaitre…Mais était ce à des fins humanistes ? J\’en doute sérieusement, mais malheureusement, je ne connais pas les tenants et abouttissants…Par contre je peux te renvoyer à ceci : http://www.ineditspourlenon.com/Bonne lecture…

  10. Unknown dit :

    Passer derrière les fourneaux? Pourquoi pas : 1: supprimer le volet III sur les politiques de l\’Union qui, tout le monde en convient, n\’a rien à faire dans une constitution. 2: rendre la Constitution amendable, car aussi incroyable que cela puisse paraitre, ce n\’est aujourd\’hui pas le cas et le sera encore moins demain. 3 : enfin, lever les restrictions d\’apparences pourtant anodines qui empêchent, quand on connait les rapports de forces au sein de l\’UE, la mise en place de coopérations renforcées. Ces trois points ont été des concessions ahurissantes faites aux britanniques et plombent littérallement l\’avenir de l\’Europe, lui accrochant un boulet eurosceptique "made-in-UK" à la cheville. Oui cette Constitution comporte de formidables avancées, surtout par rapport au traité de Nice mais le problème c\’est que via ces trois points elle porte aussi en germe la paralysie future de l\’Union. De superbes avancées oui, mais les dernières ! Tout cela parceque le gouvernement Chirac s\’est montré incapable de négocier correctement et aussi parceque les britanniques jouent excellemment bien leur partition en Europe depuis 10 ans.Un exemple ? Aujourd\’hui on ne peut de manière réalliste, même auprès de nos amis Allemands, obtenir le retrait de la reférence à l\’OTAN. Soit. Est-ce une raison pour voter Non? Surement pas ! Demain cela peut changer et la construction de l\’Europe est faite de maturations lentes et non d\’à-coups brutaux. Mais ! Pas de chance, comme il faut l\’unanimité parmi 25, bientôt 27 et même 30 pays pour changer ne serait-ce qu\’une virgule et bien il se trouvera bien un gouvernement letton, roumain pour ne pas dire britannique, pour tout bloquer en échange d\’aides en dollars sonnant et trébuchants (pour acheter des F.16 et non des Rafales soit dit en passant, les tax-dollars revenant ainsi à leur expéditeur).Et on peut en donner à l\’infini des exemples concrets de cet ordre. Non, ne tombons pas dans le piège eurosceptique qui nous est tendu. Levons ces trois verrous et revotons ! Et qu\’on ne nous disent pas, à la fois, que ce n\’est pas possible de renégocier, et, que les imperfections seront corrigées ( comment??!!?Par quel tour de magie??!! ) une fois la Constitution en vigueur. C\’est maintenant ou jamais.

  11. Philippe dit :

    Moi aussi je peux faire une lettre au Pére Noël : je voudrais plus d\’Europe sociale, plus d\’écologie (mais aussi plus d\’emplois!) plus de démocratie….moins de ceci, plus de cela…!Le pb n\’est pas ce que je veux ou ce que tu veux ou ce que veux tel ou tel groupe politique, c\’est COMMENT ON FAIT ! D\’accord tu votes non, mais ça ne me dit pas, personne n\’a su me dire COMMENT ON FAIT ! On reste dans ce que les gens adorent : L\’INCANTATION !Vous savez ce que négocier veut dire ? Ce que 25 pays veulent dire ? Comme des enfants les Français sont en train de nous dire "il nous faut ceci, et puis cela " pour qu\’on votent oui !!!!Ce que l\’Allemangne pourrait nous concéder sur l\’Otan, d\’autres pays nous le refuserons catégoriquement….on fait quoi alors ? Et si le non l\’emporte on en reparlera : le non ne changera rien. Car le non ne changera ni la conjoncture économique, ni l\’état des forces au sein de l\’Union où l\’on se se géne pas pour dire que la France a déja trop tiré la couverture à elle…Ici, je prends date. Bien sûr, le cas échéant ce sera trop tard, mais je reviendrais vous poser la question : alors qu\’avez-vous changé ? Et vous n\’aurez RIEN changé ! Excepté les difficultés que ce pays devra affronter.Alors votons non, c\’est tellement facile et ça va tout changer assuremment !

  12. Philippe dit :

    Il se trouve que je viens de tomber, à l\’instant, après avoir écrit ce commentaire, l\’article d\’Edgar Morin dans le Monde de ce jour, qui dit la même chose, bien mieux que moi évidemment. Il termine en disant : "Alter-Européens", mes amis, mes frères, un effort de pensée pour dissiper le mirage des lendemains du non qui chantent." A lire

  13. ... dit :

    "Et vous n\’aurez RIEN changé ! Excepté les difficultés que ce pays devra affronter.Alors votons non, c\’est tellement facile et ça va tout changer assuremment !"Votez NON est loin d\’être "tellement facile", quand les forces politiques majoritaires s\’unissent pour demander le OUI, quand on essaye de ringardiser le NON, quand tu entends :" Entre dire "ta cuisine n\’est pas bonne" et puis passer derrière les fourneaux pour faire à manger, il y a une sacrée différence….", quand tu te dis " imagine que nous soyons les seuls à voter NON, on risque de se retrouver bien isoler…", il n\’est pas facile de voter NON. Je me souviens du 2eme tour des dernieres elections présidentielles, quand on me demandait de choisir entre Lepen et Chirac, quand l\’opinion publique et la france entière appelaient à voter Chirac, je n\’ai pas voulu faire ce choix… Nous avions été une poignée à se faire conspuer, il n\’etait absolument pas facile de conserver nos idées… Mais je savais qu\’au plus profond, je faisais le bon choix, je ne le regrette pas…Demain, on va me demander de voter… On ne va pas me demander de proposer des solutions, on va me demander de porter un avis sur un texte incompréhensible… Par souci et par respect de la démocratie, j\’ai fais la demarche de me documenter, de lire, de m\’informer, sans ecouter les partisans des deux camps… Pour me faire ma propre opinion… Je vais voter NON, pas que je sois d\’accord avec l\’extreme droite ou l\’extreme gauche, c\’est seulement que je ne suis pas d\’accord avec ce texte…Je sais que ce geste est tres lourd de conséquences mais je sais aussi qu\’au plus profond je fais le bon choix…Merci encore pour ce débat passionnant…

  14. Philippe dit :

    Ravi aussi de ce débat avec toi. Permets moi juste de rajouter une truc (puisqu\’il faut toujours que j\’ai un truc à rajouter!!) : ta position dans le duel Le Pen Chirac, tu peux la tenir à partir du moment où d\’autres n\’ont pas fait comme toi et ont fait le (sale) boulot : entre cette calamité de JC et l\’autre, il n\’y avait pas photo, on ne pouvait pas hésiter…et surtout on ne pouvait pas s\’en laver les mains, sauf à prendre d\’énormes risques…Ceci dit, je te donne acte que ton discours sur "ce texte ne me convient pas" est plus raisonnable que ceux qui disent qu\’ils vont le changer….Il y a là une différence qui me semble importante. Car tu peux en effet dire non à ce texte, avec tes raisons (elles ne manquent pas!) mais tu ne peux pas dire honnétement que tu vas le changer car encore une fois vous ne changerez rien, du moins en Europe. La France n\’est pas seule, mais ce détail a dû échapper à certains… !

  15. UnAnge dit :

    ben tirer les pays du haut vers le bas ce n\’est pas avancer … ce qui risquait de se passer .. maintenant , il est clair qu\’il va falloir se battre pour défendre les problèmes internes . Le jour ou les pays "plus faibles" économiquement-parlant se mettrons à niveau .. ben on pourra revoir la question …donc j\’ai voté NON…il est clair que je fuis ( marre de me battre seul contre des moulins à vent comme on en voit à l\’assemblée .. n\’est-ce pas Mr Fromion , quel épouventail celui-là alors !! ptdr ) bientot de ce pays (car je ne suis qu\’un petit à qui on prend 70% légalement ),que je ne vais pas assumer mon choix(du non) mais il était pris (le choix de partir loin de cette France boiteuse , à plusieurs vitesses,) bien avant l\’idée d\’un référendum .. alors ça va rien changer .. juste un peu plus de bleu dans les rues , un peu de baston dans les rues comme ça commence sur Perpignan … vive l\’europe suis ptdr … bref … bonne continuation

  16. Thierry dit :

    Cher Unangedenature, ai-je bien lu? Tirer les pays du haut vers le bas? Et c\’est là ton argument? Quels pays du "haut"? Quel rapport avec la Constitution? Quel esprit européen dans une telle inepsie? C\’est ça le "non" qui est passé? Déjà que ce résultat est une honte, mais emporter un référendum avec un lit de mensonges et de xénophobie, de pessimisme et de scepticisme, ça me ferait mal. Remarque, le perdre malgré des barricades d\’optimisme et d\’europhilie, c\’est pas plus joyeux… Auais-je oublié que les prophètes ont toujours tort d\’avoir raison?

  17. Pleume dit :

    Il est à craindre que la désillusion ne tarde pas à se faire sentir !mais hélas, ce qui devait arriver arriva. Proposer un référendum pour l\’Europe, en France, dans un climat politique et social aussi déprimant,les Français se sont trompés de cause, il y a eu amalgame, c\’était à prévoir ! Ce qui m\’étonne, est que la classe politique adepte du OUI, se soit fait prendre.Toujours facile, il est vrai, de crier haro après la bataille, mais je reste tout de même très perplexe !Personnellement, parfaitement "candide" en stratégie politique, j\’avais la crainte du résultat présent.Reste aujourd\’hui à essayer de recoller les pots cassés, mais déjà les autres pays devant ratifier le traité constitutionnel, n\’auront-ils pas l\’envie de continuer à casser d\’autres pots ? Espérons que l\’avenir de la France et de l\’Europe ne réserve pas une sanction trop pénible à tous ceux qui devront subir les conséquences de son référendum et de ceux à venir. Pleume.

  18. Philippe dit :

    Les amis de George Bush remercient les vainqueurs de dimanche ! La 1ére réponse au "Non de gauche" vient des USA. Elle met parfaitement les choses au clair. On a tous envie de crier merci à la gauche archaïque et à l\’extréme gauche pour avoir donné aux néo-conservateurs leur 1ere grande jouissance depuis la réélection de Bush ! Quand on produit par ses actes les effets exactement contraires à ceux que l\’on recherche, cela, hélas, a un nom : LA BETISE ! Donc dans le Monde daté du mardi 1er juin : "Les Français font, pour une fois, les délices des néoconservateurs américains. "Vive la France !" , s\’écrie l\’un des chefs de file du mouvement, Bill Kristol, dans un éditorial du magazine Weekly Standard, écrit avant même l\’annonce des résultats du dimanche 29 mai. A l\’en croire, c\’est une "libération" . Il n\’y a pas qu\’au Proche-Orient que souffle le vent de la démocratie. En Europe aussi. On s\’y libère de vieux régimes "arrogants" et "loin de la population" . Bill Kristol met dans la même analyse Paris, Berlin, Bruxelles et La Haye. Pour lui, c\’est l\’effondrement d\’un modèle. Le moment est venu maintenant pour l\’Europe d\’ouvrir le débat sur "ses Etats-providence en faillite, ses économies sans croissance qui n\’encouragent pas à grimper les échelons, ses politiques de l\’immigration en faillite" …

  19. Jérémy dit :

    Salut à toi, à vous.J\’ai 20 ans, je suis au Canada pour quelques mois. J\’ai voté oui par procuration en construisant mon opinion sans aucun média télévisés ni radiophoniques. Etant sur un autre continent, la réponse logique à ce référendum était le oui. Le "débat", si l\’on peu le nommer ainsi à je pense gaché cette élection, à gaché un travail d\’un demi siècle. Je compare en effet l\’effet d\’une Europe unie, cohérente à celui d\’une Europe qui ne sait plus comment elle s\’appelle. Je suis jeune et ce traité prépare notre avenir, mon avenir. J\’ai peur de la suite, d\’autant plus avec ce que je lis ici…. Les français passent pour d\’éternels contestataires ds le monde entier et ils le sont. Enfin voila…. a ceux qui dise que l\’Europe est ultralibérale, je leur dis, venez ici aux US, au Canada, ils verront ce que c\’est qu\’un monde libérale.

  20. laure dit :

    J\’ai voté OUI et en connaissance de cause!j\’ai lu le traité,les 191 pages qui le constitue!!je n\’ai pas trouvé d\’argument valable au non et n\’ont même pas proposés d\’alternative….j\’en ai un peu ras le bol de ces gens qui disent non à tout sans vraiment se pencher sérieusement sur la question!!ou de voir toujours les mêmes en grêves….je suis moi mère de famille célibataire sans emploi!!et je commence à me poser un certain nombres de questions!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s