Star Wars : Episode III, La Revanche des Sith

Dans quelques jours, l’Épisode III, « La Revanche des Sith » de Stars Wars sort sur les écrans de notre bonne vieille planète. À ses débuts, il y a 28 ans, la trilogie nous a fascinés, par son histoire, son ambiance, son humour, ses acteurs et ses moyens de fabrication sommaires. Depuis, la technique a largement progressé, mais les films ont perdu de leur charisme. Avec la suppression des trucages apparants dont parle, plus bas, George Lucas, la magie a disparu ! Difficile de reconnaitre sa guerre des étoiles. Pourtant chaque épisode reste un événement, planétairement médiatisé. Pour les inconditionnels de la série et pour les curieux, quelques infos pratiques avant d’aller découvrir pourquoi Dark Vador est tombé (comme Laurent Fabius!) du côté obscur de la force ! PhE

Pour Samuel B.B.

Dans le « show business », il y a le « show » et le « business ». La technologie permet aux créateurs de créer et d’explorer leur créativité plus rapidement avec moins de handicaps technologiques. Le fait de travailler dans le numérique leur permet de créer toutes sortes d’effets dans le respect de leur budget et du temps dont ils disposent » explique Scott Carrol, AMD Public Relations Digital Media & Entertainment.

Et d’ajouter : « Avec Star Wars, le concept de prévisualisation — une technique cinématographique relativement nouvelle — commençait à prendre du poids au sein du royaume de George Lucas. Et de notre côté nous recherchions activement un partenaire technologique pour nous aider à donner une nouvelle dimension à cette technique, et nous l’avons trouvé avec JAK Films. »

La technologie AMD64 utilisée pour diriger des séquences 3D en temps réel

JAK Films, qui appartient au groupe Lucasfilm Ltd, a été spécialement créée en 1994 par George Lucas afin de produire les trois derniers épisodes de Star Wars. Il remplit le rôle de département de pré-visualisation, ainsi que de pré et post-production de Star Wars : Episode III.

La puissance de la technologie numérique est l’une des raisons majeures pour lesquelles George Lucas a décidé de réaliser trois épisodes supplémentaires de Star Wars. Cette nouvelle manière de travailler a totalement révolutionné le monde de la réalisation cinématographique.

La fiabilité exceptionnelle et la puissance sans précédent des systèmes informatiques équipés de la technologie AMD64 ont permis à George Lucas d’inventer une façon radicalement nouvelle et plus efficace de réaliser son film «La Revanche des Siths ». En collaboration avec les artistes numériques du studio de production JAK Films, George Lucas a utilisé ces systèmes pour diriger des séquences 3D en temps réel au sein d’un flux créatif ininterrompu, de la conception des galaxies et des cités futuristes jusqu’aux séquences chorégraphiées à très grande vitesse. Avec la technologie AMD64, l’équipe de JAK Films et George Lucas ont pu compléter des séquences au cours de sessions de quelques heures, alors qu’auparavant il fallait plusieurs semaines.

On distingue en gros deux sortes de film d’animation. Premièrement, les films 100% animation, tels que « Shre »k entièrement réalisé par Dreamworks sur ordinateur, et deuxièmement, des films comme « Star Wars » où des acteurs jouent devant un écran vert. Leurs performances sont ensuite assemblées avec l’animation si bien que les spectateurs ont l’impression que les acteurs se trouvent à l’intérieur de cet univers ou de ce décor, indépendamment de la façon dont le film est réalisé. George Lucas superpose ainsi des tournages en direct sur une animation numérique.

Le délai de rendu, principal avantage de la technologie des processeurs dans la réalisation numérique

« En réalisant le film Star Wars : Episode III, la technologie AMD a permis à George Lucas de créer son propre film. AMD lui a permis de ne pas se soucier de l’aspect technologique » déclare Dan Gregoire, Pre-Vizualisation Supervisor, Star Wars Episode III. « Nous travaillions de manière très proche avec George Lucas, et il lui arrivait souvent de venir nous voir et de discuter avec mes équipes. »

Pour « Star Wars : Episode II », l’équipe de prévisualisation a travaillé à partir de deux stations de travail architecturées autour de processeurs AMD Athlon MP 32 bits. George Lucas venait une fois par semaine vérifier les animations en disant aux artistes « ça, c’est bon, ça, ça ne va pas, je veux faire des modifications ici ou là ». Et il passait une heure par semaine tous les quinze jours pour vérifier ce qui avait été fait. Ce n’était pas facile, dans la mesure où il fallait beaucoup de temps pour ce genre de travail et pour effectuer le rendu.

Pour « Star Wars : Episode III », les deux stations de travail architecturées autour de processeurs AMD Opteron 64 bits ont permis de réduire de moitié les délais de rendu, permettant ainsi aux équipes de réaliser encore plus de prises. Typiquement, 6500 prises de vues ont été réalisées en à peu près un an et demi, pour un film qui au final n’a que 2200 prises de vues. La technologie AMD a ainsi permis d’obtenir un film de haute qualité, complexe dans sa réalisation, en un minimum de temps.

« Le principal avantage de la technologie des processeurs sur l’animation numérique se situe au niveau du délai de rendu, poursuit Scott Carrol. Supposons que vous soyez un artiste qui crée son décor ou une scène sur ordinateur. Vous composez votre environnement, avec toute la magie que cela implique et, en fonction de la complexité, de la profondeur des couleurs et d’autres facteurs, le délai de rendu peut nécessiter 24 heures, trois jours ou une semaine. Mais avec la technologie Hyper-Transport, qui a été spécialement conçue pour traiter des flux vidéo de haute définition, le délai de rendu est réduit à un point tel que les créateurs ne sont plus obligés d’attendre que le traitement opère. Le rendu s’effectue pratiquement en temps réel. »

Lorsque l’Opteron a été déployé chez JAK Films pour l’Episode III, George Lucas s’est rapidement rendu compte que le délai de rendu avait tellement diminué qu’il pouvait désormais réaliser son film en regardant par-dessus l’épaule de l’un des opérateurs travaillant à l’écran. Il lui suffisait de dire « Je veux que cette caméra recule davantage », ou « Déplacez les Stormtroopers par ici ». Les opérateurs disposant des maquettes, ils n’avaient plus qu’à les animer devant lui et à attendre que le rendu se fasse pendant la pause-café. Une telle facilité d’exécution n’existait pas avant.

Cette évolution a plusieurs implications : elle permet tout d’abord à un narrateur comme George Lucas — lequel, incroyable mais vrai, n’est pas un fondu d’informatique — de créer son film de A à Z en prévisualisation, avant que des scènes soient tournées, et d’arriver exactement à ce qu’il souhaite au lieu de s’en remettre à l’interprétation de son département artistique, de son équipe de post-production et de ses monteurs parce qu’il peut effectuer la création et le montage avec une douzaine d’artistes dans la pièce, ce qu’il n’a jamais réussi à faire auparavant.

Ensuite cette évolution lui permet de créer quatre plans et ainsi d’aller plus loin dans sa créativité, plus rapidement et en dépensant moins d’argent que par le passé, ce qui un a immense impact, notamment sur des productions aussi importantes qu’un épisode de Star Wars. L’avantage est qu’il peut augmenter le niveau de complexité et de détails de ses plans. De son côté, le spectateur remarquera immédiatement avec ce nouvel épisode Star Wars que le point de vue de la caméra s’inscrit dans un univers nettement plus détaillé. Ces plans sont très difficiles à réaliser, ce qui expliquait jusqu’à présent leur rareté, compte tenu du temps et de l’argent nécessaires pour réussir des plans aussi détaillés.

Star Wars : Episode III a été réalisé en deux parties, d’une part chez JAK films où est créé le film, et chez ILM (Industrial Light & Magic), le studio des effets spéciaux, qui utilise également le processeur Opteron dans ses fermes de rendu pour les dernières retouches.

Moyennant des délais et des investissements inférieurs à ceux du précédent Star Wars, George Lucas a pu tourner davantage de plans, réaliser un meilleur film avec nettement plus de détails et en rapprochant nettement le point de vue de la caméra d’un personnage tel que Yoda. Auparavant, les effets spéciaux étaient réalisés de telle manière que le spectateur pouvait voir le trucage. Aujourd’hui, cette proximité de la caméra ne laisse apparaître aucun effet de trucage et semble encore plus réelle grâce à la quantité de détails qui a pu être intégrée.

L’un des messages clés est que George Lucas peut réaliser son film dans un décor numérique, ce qui lui permet d’être le narrateur et créateur, au lieu d’attendre que la technologie rattrape son imagination. Les responsables de l’animation peuvent travailler à son rythme, ce qui lui permet de diriger l’action. Cette évolution peut avoir, à terme, un impact sur les réalisateurs car la technologie était devenue très encombrante et ralentissait le processus de création. Libérer la créativité, supprimer les handicaps technologiques qui pénalisent le processus créatif sont les réels avantages de ces évolutions technologiques.

« Notre objectif est de parvenir au niveau de simplicité qu’offrent l’encre et le papier ou le pinceau et la toile, afin de favoriser la créativité », résume Scott Carrol. « Nous sommes actuellement les chouchous de Hollywood en ce qui concerne la technologie. Les gens commencent à se rendre compte qu’un grand nombre de studios utilisent la technologie Opteron car nous réduisons le coût de processus traditionnels onéreux au sein du processus cinématographique, et permettons ainsi à de nombreux réalisateurs indépendants de faire des films aussi bons ou aussi pointus que ceux des grands studios dotés de gros budgets. »

« Notre relation avec AMD ne s’arrête pas avec Star Wars : Episode III, ça n’est que le début ! », conclut Cliff Plumer, Chief Technology Officer, ILM (Industrial Light & Magic).

A propos Sensitif

Journaliste, photographe, éditeur du magazine Sensitif : www.sensitif.fr
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Star Wars : Episode III, La Revanche des Sith

  1. christian dit :

    intéressant : je suis persuadé qu\’un jour les acteurs seront remplacés par la numérisation. Cela ira au-delà de "final fantaisy" qui n\’est qu\’un dessin animé, car ils vendront leur image à des producteurs dont le but sera d\’en faire des vedettes du style de la courge héritière de Hilton (paris, qui soit dit en pasant a plagié -elle devrait porter plainte- paméla en ce qui concerne la vidéo avec le ptit copain), et on n\’assistera à leur travail cinématographique grâce à la reconstitution (en photons) de leur physiaque tant aimé ! Plus besoin qu\’ils soient talentueux, il suffira qu\’ils soient médiatiques. Pour la petite histoire et pour parler de moi, j\’ai écrit une nouvelle qui a gagné le concours de la ville d\’arcueil (parution début 2006) sur ce thème. Travaille bien. a+

  2. pasco2b-mail dit :

    Samuel va être trés intéressé………………………..

  3. cedric dit :

    Merci pour le commentaire sur mon blog.Par ailleur non je ne fais rien de spécial pour me faire connaître étant donné que je n\’ai pas envisagé ce côté.Disons que je ne vois pas trop comment me faire plus connaître, et ce que cela pourrai impliqué dans ma vie( avantages comme inconvenients).Mais si tu a des conseils à me donnés je ne suis pas contre, j\’envisagerai après ce que je ferrai.Sinon je ne suis pas d\’accord avec LUGLIR sur le fais que la numérisation remplacera les acteurs. car ceci serai déja la mort d\’une profession est d\’un art, par ailleur, étant spécialisé dans le numérique par mes études, je peu dire que certain expression et surtout emotion sont difficilement traduisible en numérique, et il faudra toujour des personnes pour les voix. mais il est vrai que le numérique prend de plus en plus une part importante dans le film.voila merci de ton passage (interréssant le contenu de ton blog rien que au premier article) et a une prochaine j\’espere…

  4. Pierre dit :

    SalutJe pense que c\’est une forme de talent que des faire des petits persos avec un texture plus que réaliste, mais c\’est un même temps la mort de certains acteurs.. J\’ai vraiment été bluffé par Final Fantasy pour ma part..allez bonne soirée ++

  5. cecile dit :

    Nous verrons bien ! Tout dépend de ce que fait le public ! Il faut quand meme saluer les nouveaux acteurs economiques de ce type de cinéma ! Les desinateurs 3D car ils font un remarquable travail ! Je pense qu il y a un peu de place pour eux ! N \’est ce pas ?lolbizz cécile

  6. Unknown dit :

    mais qu\’est ce qu\’ils ont tous avec star wars?????????????????

  7. Philippe dit :

    Au moins pendant ce temps, on ne parle plus de certains films français très récents, soi disant déja culte…:-) !

  8. Davy dit :

    Merci pour le commentaire sur mon blog, c\’est vrai qu\’il est un peu vide du coté commentaires …Pour star wars … advienne que pourra ! en tout les cas, ce sera la fin de la série !cela dit Final fantasy m\’avait donné un coup dans le ventre quand je l\’avais vu … graphiquement, c\’était vraiment impressionnant, malgré certains petits trucs au niveau des cous des personnages et certains mouvements qui étaient encore un peu trop informatiques a mon gout (un peu trop froids) cela reste impressionnant !

  9. quentin dit :

    a bah tien j\’en parlais justement sur mon blog ! Bon ben moi qui commence a découvrir la double – trilogie lol de star wars je pense aler le voir, pas besoin de tonnes de détails technique pour apprécier un film bon ou mauvais!

  10. Sylvain dit :

    Mon cher Philippe, on écrit bien la chianli et pas la chienlit (serait-ce une association malheureuse entre chien et lit???)!Pour ce qui est de l\’intérêt général, cherches-tu à dire que procéder à 20% de dépenses dans le budget d\’une ville qui compte près de 20% de chômeurs pour le bien d\’u festival, relève de l\’intérêt général plus que de l\’intérêt particulier???Oui je pense à l\’intérêt général en parlant de chianli pour le festival de Cannes? Qu\’une des 5 villes les plus endettées edfrance consavre 20% de son budget pour le bien de l\’organisation d\’un festival artistique est une honte!!!!!!!! Je le maintiens et je te mets au défi de me prouver qu\’il relève d\’une attitude responsable de faire ainsi!!!!! Tu ne sembles pas savoir que cannes est la ville de France qui compte le plus de policiers municipaux par habitants; et pour cause il s\’agit d\’une des villes où la criminalité est la plus importante. A cause de quoi? A cause de problèmes sociaux intolérables! Des cités périphériques où je n\’oserai jamais mettre un seulpied de peur de me faire, non pas agresse, mais bien assassiner! Renseigne-toi au sujet de la cité dite "de la frayère", à Cannes, tu seras surpris! Comment dire qu\’il relève alors de l\’intérêt général de consacrer une telle part des recettes municipales à un festival artistique??Je conçois et respecte complètment ta passion! Je dois dire que l\’art, les spectacles,….sont une bouffée d\’air frais pour moi. Mais cela ne me pousse pas à la bêtise. Il faut être responsable quand on est élu et quand on a à charge la gestion de la vie publique. ce n\’est pas le cas à Cannes. Pour ce qui est des désagréments causés par le festival, je fais état, non pas d\’une frustration personnelle (je vis dans un quartier calme, loin du centre ville, et suffisamment protégé des désagréments de ce genre, si tu vois ce que je veux dire….), mais de frustrations de la majeure partie des cannois.Je ne suis pas sectaire et nombriliste, au contraire!! Mais il ne faut pas que ce genre de manifestations tourne à l\’indescence publique!

  11. Philippe dit :

    Sylvain, je ne connais pas le budget de la ville de Cannes. Ceci dit, le bon sens, (pour une fois loin de chez toi! ) a envie de te dire : Imaginons une seconde que le festival se passe ailleurs…au passage, tollé général organisé par ceux-là même qui s’en plaignent aujourd\’hui. Mais surtout : crois-tu que cela va résoudre les problèmes de tes banlieues (nous avons aussi les nôtres rassures-toi !) ? Certainement pas, où alors, il faut me démontrer que les banlieues difficiles naissent de l’existence de festivals budgétivores ! Certains problèmes sont inhérents à notre société. Il ne faut pas tout amalgamer. Il est effectivement malheureux que nous ayons le taux de chômage que nous connaissons actuellement : faut-il le brandir en demandant l’annulation de toutes les manifestations culturelles ou assimilées ? Faut-il financer la recherche spatiale alors que des gens meurent de faim ? Soit dit en passant, le festival je m’en tape et je reste à Paris ! Mais encore une fois, il est bien qu’il se déroule en France, pour des raisons évidentes. Enfin, l’endettement de la ville provient de la gestion du maire précédent, les Cannois doivent se demander pourquoi ils ont élu cette crapule ? Concernant chienlit, fait un mail au Petit Robert qui est ma bible. Ton mot n’y figure pas figure toi !

  12. Sylvain dit :

    Bon mon cher Philippe…..je te présente toutes mes excuses, dans la précipitations en effet mon orthographe est coupable, et mon entêtement à n epas vérifier aussi. Tu avais raison, chienlit ne s\’écrit pas chianli…..Pour ce qui est de l agestion, le maire dont tu parles (Michel Mouillot) a perdu son fauteuil de maire en 1995…..mais depuis les résultats continuent non seulement d\’être négatifs mais s\’enfoncent année après année. Le problème n\’est pas de ne pas organiser le festival, je ne dis pas que ce festival ne doit pas avoir lieu en France et qu\’il est l\’unique cause des problèmes sociaux, en tous cas de leur permanence. Mais dans une ville de taille moyenne (68000 habitants), consacrer 20% du budget global pour favoriser l\’organisation d\’une manifestation culturelle, dont il est prouvé qu\’elle n\’a pas les retombées économiques suffisantes pour les caisses de la municipalité, est une faute de gestion inadmissible. je ne suis pas contre la culture, c\’est même bien le contraire crois-moi, mais consacrer 20% d\’un budget à l\’organisation d\’une seule manifestation relève du suicide économique. D\’ailleurs la société qui gère le palais des festivals n\’est plus publique depuis quelques années, aux fins de réduire les coûts. Mais c\’est insuffisant. Cannes n\’a peut-être plus les capacités financières d\’assumer l\’organisation du festival; voilà tout. Pour ce qui est des désagréments que tu sembles relativiser, il est anormal de mobiliser les forces de l\’ordre pour non pas assurer la sécurité des riverains et des festivaliers, mais servir d\’escorte aux stars, et procéder au blocage del a circulation dans le centre d\’une ville pendant 12 jours. La police n\’est pas là pour ça. Et tu ne peux pas dire qu\’une manifestation culturelle quelle qu\’elle soit puisse justifier que l\’on bouleverse la vie d\’une collectivité pendant une durée aussi importante (je répète 12 jours; et non pas un week-end), en changeant les priorités de la police (qui n\’assure plus correctement du coup la sécurité dans la ville) et en procédant à une masse de dépenses accessoires à l\’intérêt municipal, et qui, en tout état de cause, ne représentent pas les priorités de la vie en société.Le festival du film à cannes OK. Mais moins cher et pour une durée plus raisonnable, avec un bouleversement de la vie des habitants moins important……..je te signale que certains négoces sont contraints par les autorités à baisser leur rideau pendant une certaine tranche d\’heure chaque jour pendant le festival…….ça relève pour moi du surnaturel et franchement plus de l\’art….Au passage, l\’intérêt premier du festival devient, de plus en plus, le marché du film qui s\’organise autour, entre réalisateurs, producteurs, télévisions,….

  13. Philippe dit :

    Sylvain, en effet, je suis ton raisonnement….et je suis bien d\’accord avec le fait que l\’on devrait respecter un peu plus les citoyens….c\’est bien tout le probléme de notre démocratie d\’ailleurs. Et toi qui est entre le festival de Cannes et celui d\’Aix….bien différent je te l\’accorde 🙂

  14. Sylvain dit :

    Le moins que l\’on puisse dire c\’est que la différence entre les deux festivals est frappante. Je connais des aixois qui ne savent même pas ce qu\’est le festival d\’Aix (comment font-ils pour l\’ignorer? je ne sais pas.). Alors que la vie de Cannes est mise en pièce pendant 12 jours, impossible de passer au travers et d\’avoir une activité normale en centre ville.Sans faire de comparaison entre les deux festivals qui n\’ont rien avoir, le festival d\’Aix est une merveille, un petit joyau, dont la discrétion et l\’ambiance conviviale marque une distance flagrante avec l\’animation cannoise. Enfin ravi que l\’on ait pu discuter entre personnes civilisées (j\’ia l\’impression qu\’il y en a de moins en moins) et tomber d\’accord sur les difficultés que peut soulever le festival de cannes….en tout cas sur l\’orthographe du mot chienlit; encore mille excuses pour mon emportement sur ce dernier point, ma formation devrait me rappeler qu\’il faut toujours vérifier ses propos….c\’est bien fait pour moi!LONG LIVE THE AIX-EN-PROVENCE\’ FESTIVAL!!!!!!

  15. Unknown dit :

    est ce que tu les a vraiment vue ?ALLER BISOUS EST VIEN VISITER MON BLOG SI TU VEUX!!!!mélanie

  16. Sylvain dit :

    Un gage? OK tu as raison mais ne sois pas trop dur avec moi!!! Je suis pour le OUI moi, donc je ne mérite pas d\’être lapidé! Enfin pour les sevices corporelles, c\’est NON; l\’argent aussi; la prostittution encore moins;….il te reste pas grand chose mon cher Philippe pour me punir de la faute d\’orthographe impardonnable que j\’ai commise!

  17. Marc dit :

    Salut Philippe,je vois que ce n\’est pas parce que certains n\’ont plus d\’inspiration que d\’autres sont dans le même cas… Ce message n\’a rien à voir avec ce billet, je m\’en excuse.Continue ton blog, je viens régulièrement, même si je ne laisse pas de message,Marc ,se demande s\’il doit continuer le sien

  18. Philippe dit :

    Marc, tes commentaires sont toujours à la bonne place…Continuer ? Mais bien sûr ! On avance on avance….!

  19. nicolas dit :

    ca va dechirer un max

  20. Thierry dit :

    Message perso: me voilà de retour, après une absence quelque peu prolongée pour cause de festivités post-partiels. Mais à peine de retour de Toulouse, je dois repartir parce que je vais défendre le "oui" ce soir à une réunion publique avec des députés européens, donc il faut que je sois présentable… A très vite Philippe et merci pour tes messages nombreux et chaleureux, Thierry

  21. Benjamin dit :

    Salut, merci a toi d\’etre passé sur mon blog, pour repondre à ta question, je suis sur le point d\’ouvrir un magasin de sprotswear, ce n\’est pas vraiment le monde de la mode, mais on va commencer comme ca et on verra par la suite pour se lacher lolSympa ton Blog, sujets très interessants!!!Bonne continuation, je repasserai à l\’ocaz et tes commentaires sont les bienvenues sur "Benland"!Bye @ bientot

  22. Vincent dit :

    Ola !Moi aussi je découvre ton blog qui est assez bien fait je trouve… si, si c\’est sincère (pour une fois lol) Et en plus y\’a un peu de tout alors c\’est nickel… Voilà, c\’est tout ce que j\’ai à dire aujourd\’hui 😀 mais bon… je reviendrai sûrement parce que c\’est intéressant et si c\’est pas Star Wars (qui m\’insupporte…) alors p\’t-être que je me laisserai aller à un petit commentaire !Bye

  23. Anne-Sophie dit :

    °°aucun rapport avec Star Wars j\’avoue que le débat me dépaSSe un peu =) sinon Marivaux n\’est pas un de mes auteurs préférés, mais bon si tu as jeté un coup d\’oeil aux phOtOs on lui a donné un petit coup de jeune mais bon, l\’équipe est trop féminine pour un Marivaix et toutes les histoires d\’amour qui se déclinent sur ses marivaudages °°°pAr contre j\’aime particulièrement La Dispute de Marivaux, il me semble que c\’est un des plus drôles à mon goût dans tous les cas°°°vOalOu°°°bOnne cOntinuatiOn à tOa°°°

  24. Pierre dit :

    Pouruqoi SW plait autant finalement? Vu lka pauvreté du scénario.. en plus si on y réfléchit bien ça peut être soit infantilisant, soit religieux: histoire de pouvoirs magiques avec les bons, les méchants , un complexe d\’Oedipe, ou bien une histoire d\’un extériorité, il ne faut pas s\’énerver, il faut se maitriser, il faut réfléchir, il faut être gentil..;)

  25. salomon dit :

    quelles belles images artistiques pleines de charmes

  26. Pierre dit :

    J\’ai été le voir et franchement je suis déçu. J\’ai bien sur pas lu beaucoup de critique pour me faire mon avis perso, mais je l\’ai trouvé pas assez rythmé.Je pensais que ça allait être l\’épisode de fou, et finalement, tout se passe dans la dernière demi heure. Je m\’attendais à ce que tous les petits indices arrivent au fur et à mesure du film et ils sont concentrés à la fin, un peu dommage, sinon côté effet spéciaux rien à redire. Si ce n\’est une confusion quand 5 sabrolasers s\’affrontent.

  27. tic dit :

    journaliste! et bien parle de nous! loltic

  28. Unknown dit :

    ah voilà … la pudeur qui fait peur prend l\’eau,=@)je dois t\’avouer que mon esprit "torturé"(non c\’est faux, aujourd\’hui j\’ai des papillons dans les yeux )je disais donc que mon esprit pseudo torturé se demandait ce qu\’il y avait"caché derrière" ce petit commentaire !moi qui adore le "lire entre les lignes" … sur le coup, j\’y voyais trouble …(…)(j\’adore ces trois petits points, un délice à utiliser)les passions VS la raison … un doux souvenir d\’une année d\’unif … un prof de philo,catapulté du pays d\’ulysse, avec un accent plein de RRR … mais il était fabuleuxdur dur cette prise de conscience donc … je suis dans la passion et je ne puis me résoudreà envisager d\’atteindre la raison ! ce serait un peu comme "se mourir à soi-même" …supposons que je sois un être (oui ça je le suis) doué de raison, celle-ci me laissera-t-elle voir que mes passions gravitent autour de moi ?(mon dieu j\’imagine déjà la tête du prochain lecteur de ce billet !!!)

  29. Unknown dit :

    … je tue le temps …oups …"amusant" ce duel verbal … chienlit, hein =@)et son gage, finalement ?!?!?

  30. Unknown dit :

    le côté obscur doit m\’habiteret me rendre aveugle …mis à part, là … tout en bas …je n\’y vois pas !=@/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s